APM : La consommation d’alcool et de tabac toujours élevée chez les femmes enceintes

La consommation d’alcool et de tabac toujours élevée chez les femmes enceintes

MARSEILLE, 2 décembre 2013 (APM) – La prévalence de la consommation d’alcool et de tabac reste élevée chez les femmes enceintes, montre une étude réalisée dans les maternités de Rouen.

Ces résultats étaient présentés sur poster au Congrès français de psychiatrie qui se tenait en fin de semaine dernière à Marseille.

« C’est la première étude de cette taille en France dans laquelle des analyses toxicologiques sont faites dans le méconium du nouveau-né en parallèle des déclarations de la mère », précise à l’APM le principal auteur, le Dr Sandrine Lamy du CHU de Fort-de-France.

Réalisée dans le cadre d’un programme hospitalier de recherche clinique (PHRC) interrégional et coordonnée par le CHU de Rouen, cette étude transversale a été menée dans les trois maternités de Rouen en août 2010 et août 2011.

Elle a été proposée à toutes les femmes ayant accouché au cours de ces périodes et parmi les 993 accouchements qui ont eu lieu, 724 couples mères/enfants ont été inclus et 94% des mères ont accepté de répondre aux questions.

Agées de 30 ans en moyenne, elles étaient 21% à déclarer fumer pendant leur grossesse, 15% à déclarer boire (0,4% d’intoxication alcoolique) et 1% consommer du cannabis.

Les analyses toxicologiques sont en cours.

« Ces données suggèrent que le tabagisme pendant la grossesse semble augmenter et que beaucoup de femmes encore continuent à boire l’alcool malgré les campagnes d’information et de prévention. Il faut poursuivre ces campagnes », commente le Dr Lamy.

La prévalence des femmes enceintes qui consomment des substances psycho-actives reste mal connue en France, estimée le plus souvent par extrapolation de données issues de la population générale, rappelle-t-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.