Le grade de master est accordé à plusieurs diplômes de santé

Ressources humaines Le grade de master est accordé à plusieurs diplômes de santé

Un décret paru ce 17 décembre au Journal officiel (JO) confère le grade de master à plusieurs diplômes de santé. Ainsi, les « titulaires des diplômes de formation approfondie en sciences médicales, pharmaceutiques et odontologiques qui sanctionnent un deuxième cycle universitaire » obtiennent le grade universitaire de master. Il en va de même pour les sages-femmes diplômées d’État, les détenteurs d’un certificat de capacité d’orthophoniste et les infirmiers anesthésistes diplômés d’État (Iade). Ces derniers avaient manifesté en juin dernier pour obtenir ce grade. Une délégation de la profession reçue par les ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur s’était alors vu promettre que la masteurisation pour l’ensemble de la nouvelle promotion d’Iade interviendrait dès le mois de septembre (lire ci-contre). Depuis, le texte était attendu avec impatience.

Ce décret fait suite à l’inscription des études de santé dans le schéma de l’espace européen de l’enseignement supérieur (LMD pour licence-master-doctorat). L’article D613-7 du Code de l’éducation qui liste les diplômes nationaux dans les disciplines de santé est d’une part étoffé. Apparaissent en effet les diplômes de formation approfondie en sciences médicales, pharmaceutiques et odontologiques. À l’article D612-34 qui liste les titulaires du grade de master sont ajoutés les détenteurs d’un diplôme de formation approfondie en sciences médicales à l’issue de l’année universitaire 2015-2016 ; d’un diplôme de formation approfondie en sciences pharmaceutiques à l’issue de l’année universitaire 2014-2015 ; d’un diplôme de formation approfondie en sciences odontologiques à l’issue de l’année universitaire 2014-2015 ; d’un diplôme d’État de sage-femme à l’issue de l’année universitaire 2014-2015 ; du certificat de capacité d’orthophoniste à l’issue de l’année universitaire 2017-2018.

Le grade de master est enfin accordé aux Iade à compter de septembre dernier. Pour le syndicat FO qui a réagi à cette publication, le décret est satisfaisant pour les nouveaux infirmiers diplômés en anesthésie mais il ne répond pas totalement aux revendications portées lors de la mobilisation de juin. À savoir en premier lieu « l’attribution du grade de master à tous les Iade« , qu’ils soient déjà en fonction ou en formation. Le syndicat craint que s’instaure une hiérarchie au sein de la profession. Il demande ensuite la reconnaissance de ce grade à travers une refonte des grilles indiciaires ainsi qu’une « indexation des salaires sur le niveau universitaire« . Il écrit : « Nous revendiquons la reconnaissance salariale pleine et entière des diplômes et refusons la logique visant à décrocher le salaire du niveau de diplôme« .

Sandra Jégu
Tous droits réservés 2001/2014 — HOSPIMEDIA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.